Soirée publique du Congrès 2018

À l'occasion du Congrès 2018 de la FEEBF au Grand Temple de Lyon, nous vous proposons une grande soirée publique le vendredi 11 mai à 20h30.

Une soirée à vivre en 3 temps :

Image (Soirée publique du Congrès 2018) - Philippe HUSSER, flûte de pan et orgue

Natif de Mulhouse, pianiste et flûtiste de formation classique, Philippe Husser découvre très jeune la flûte de Pan ; celle-ci n’étant pas encore enseignée en France dans les conservatoires, il s’initie à cet instrument tout d’abord en autodidacte, construisant ses propres instruments, et ensuite, sous la direction du maître incontesté de la flûte de Pan classique, Simion Stanciu ("Syrinx"). Philippe Husser figure aujourd’hui parmi les rares interprètes classiques français de cet instrument hors du commun. Il se consacre à faire plus largement connaître la flûte de Pan, en église et hors églises, et a créé récemment une master class de flûte de Pan sur Paris et Région Parisienne. Son itinéraire musical l'a conduit du récital classique avec grandes orgues, piano ou harpe jusqu'aux concerts avec orchestre, notamment avec l'Orchestre de Chambre Lyonnais (Confluence) sous la direction de Philippe Fournier. Son répertoire va de la musique sacrée et baroque (Bach, Loeillet, Vivaldi ou Telemann) jusqu'à celle du 20ième siècle (Elgar, Bartok, Kodaly, Brahms, Fauré, Ravel ou Debussy) et jusqu'aux standards du jazz. Pour plus de détails et pour prendre contact : http://philippehusser.weebly.com/index.html

Pour cette soirée, il sera en duo, accompagné par Pierre Cambourian à l'orgue du Grand Temple

Image (Soirée publique du Congrès 2018)  Né en 1974, Pierre Cambourian aborde l’apprentissage de la musique par le piano, la trompette puis l’orgue. Après de brillantes études au Conservatoire National de Région (CNR) de Tours, il se perfectionne auprès de Marie-Claire Alain aux CNR de Rueil-Malmaison et Paris. Il poursuit sa formation au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSM) où lui sont décernés à l’unanimité des premiers prix d’harmonie, de contrepoint, de fugue et formes dans les classes de MM Raynaud, Henry et  Escaich. Il y suit ensuite le cycle de perfectionnement d’orgue dirigé par Michel Bouvard et obtient parallèlement le prix de perfectionnement d’improvisation à l’orgue auprès de Thierry Escaich. Lauréat du concours international d’orgue de Praetoria, Pierre Cambourian se produit en récital en France et à l’étranger, il collabore avec de nombreux ensembles vocaux et instrumentaux tels les Orchestres Nationaux des Pays de la Loire et du Capitole de Toulouse. Organiste liturgique, Pierre Cambourian est titulaire des grandes-orgues et de l’orgue de chœur de l’église Saint-Vincent de Paul à Paris.

Issu d’une belle alliance entre les quelques 4000 tuyaux de l’orgue et les 26 tuyaux de la flûte de pan, ce duo s’inscrit dans un dialogue entre héritiers d’une même origine : celle du souffle. Ce souffle qui, magnifié par la résonnance de ces humbles tuyaux de bambous et de métal, emplit nos cathédrales ainsi que les grands espaces entre collines et vallées.

Image (Soirée publique du Congrès 2018) - Étienne TISSOT, témoignage

Après une carrière médicale comme chirurgien et professeur de médecine à Lyon, Étienne Tissot s’est tourné vers la théologie et l’histoire. Son travail sur Adolphe Monod a été récompensé par un doctorat en théologie délivré par la Faculté de théologie de Montpellier. Président de l'Église protestante Unie de Lyon, Etienne Tissot est un passionné d'histoire et de théologie et donne de nombreuses conférences dans la France entière.

Image (Soirée publique du Congrès 2018) - Thomas BLANC, concert de louange

Thomas Blanc est un chanteur, compositeur et conducteur de louange français. Issu d'une famille protestante, c'est depuis toujours qu'il expérimente l'amour de Dieu. Ainsi depuis l'âge de 13 ans, au sein de diverses formations, il chante et partage sa foi. Thomas est marié avec Rosine depuis 1997. Ils sont les heureux parents de Martin et Macéo. Ils ont vécu de nombreuses années en région Lyonnaise, formant avec plusieurs amis le groupe Karisma.  Ils composeront deux albums et se produiront sur de nombreuses scènes dans toute la France et la Suisse, formant un groupe uni, sincère et jovial. Désormais ils sont installés à Chambéry où Thomas a retrouvé ses racines, ses amis proches et l’église de son enfance, terreau nécessaire pour l’évolution de son album solo: « Je m'incline ». C'est une déclaration d’amour et d’attachement à Dieu. Thomas y exprime sa joie, sa reconnaissance, sa révérence et le bonheur de partager cela avec son prochain, ce qu'il fait en parcourant la France tout au long de l'année, seul, avec ses musiciens ou au sein du collectif "Louange Collective". 

Retrouver ici le Grand Temple de Lyon sur Google Map

Image (Soirée publique du Congrès 2018)