Quand été rime avec Ecosse

Image (Quand été rime avec Ecosse)

Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique

Huit heures du matin, les premiers bénévoles s'activent dans le parc de Rozelle parc - parc municipal de la ville d'Ayr sur la côte ouest de l'Ecosse. Ils ont endossé leur maillot bleu - la couleur de cette année - portant l'inscription 17 Soccer Club, John 3: 16 "Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique". Dès le premier jour, le rythme est donné : briefing des bénévoles suivi d'un temps de méditation avant l'accueil des enfants, puis séance de foot de 10h à 12h30 interrompue par 30 mn de pause et un temps de partage chrétien. Le temps de ranger, d'avaler les sandwichs, d'endosser le maillot de l'après-midi et c'est ensuite la réunion pour le club de vacances : recommandations pratiques mais aussi méditation et prières. La journée s'achève vers 17h sauf pour ceux qui souhaitent venir aux activités sportives du soir ouvertes à tous, une opportunité pour rencontrer les jeunes des environs en mal de loisirs dans ces longues soirées d'été.

17ème année pour cette semaine de foot suivie par un club de vacances jeux et bibles pour l'Eglise de Southside Christian Fellowship. Tout a commencé par la visite d'une équipe de missionnaires américains il y a une vingtaine d'années. Leur vision a rencontré celle de deux frères, celle de pouvoir conjuguer leur passion pour le football avec leur foi chrétienne. L'Eglise récemment implantée se lance alors dans l'aventure et la première tente des premières années qui abritait une 10ne d'enfants a maintenant fait place à un chapiteau permettant d'accueillir 200 enfants. C'est maintenant une organisation bien rodée qui se met en place des mois en avance afin d'accueillir enfants et bénévoles durant la première semaine de juillet.

La recette est simple réunir autour de passions communes : le sport et les enfants - chrétiens et non-chrétiens. Lors de ma première participation à Mission Mania - c'est le nom de cette semaine - je n'avais pas encore fait le pas de la foi, mais j'avais toujours été bénévole dans des clubs de sport en France alors pourquoi pas. Mais ce fut une expérience un peu différente de ce que j'avais vécu : foot, jeux, danses, déguisement, témoignages, beaucoup de joie et surtout celle des enfants. L'année suivante, je chantais et dansais en choeur l'un des hymnes de la semaine "I'm gonna shout it out, I believe in Jesus". car durant cette semaine, c'est bien lui, Jésus, qui est au centre de tout.

Image (Quand été rime avec Ecosse)

Image (Quand été rime avec Ecosse)

Et cet été, c'est avec une équipe de jeunes de l'Eglise baptiste de Massy que je suis retournée en Ecosse, pour le plus grand plaisir de mon ancienne Eglise heureuse de recevoir de l'aide de cette équipe dynamique et de me voir dans ma nouvelle fonction de pasteur.

Même si nous avions un peu préparé ce voyage, ce n'est pas sans un peu d'appréhension que Alizée, Nathanaël, Jacob, Jason et Denys arrivèrent en Ecosse : une autre culture, une autre langue, un autre lieu, beaucoup de choses nouvelles à appréhender en quelques jours. Fort heureusement, Rosemary Halliday nous accompagna pour les premiers jours, une aide bien appréciée et qui facilita l'adaptation.

Et puis le foot a ceci de magique, qu'il est une sorte de language universel. Lorsque le premier jour, chacune des 10 équipes s'élança derrière son porte drapeau au son de "This time for Africa" - l'hymne 2010 de la coupe du monde de football en Afrique du Sud et un des chants qui accompagnent la semaine - les jeunes français faisaient déja partie prenante de l'aventure.

Image (Quand été rime avec Ecosse)

Image (Quand été rime avec Ecosse)

Intégrés dans les équipes et dans les familles qui leur avaient offert l'hospitalité, ils se sont vite mis au rythme de "Mission Mania", certes les accents étaient Ecossais, la pluie un peu froide, les jeux "light and fluffy" et "chubby bunny" délicieusement britanniques, mais au-delà des foux rires, c'est bien de l'amour de Jésus dont il s'agissait, un amour à vivre et à partager.

Une semaine, c'est court, mais c'est suffisant pour créer des liens. Quand Jésus s'invite sur les terrains de jeux, alors été rime avec Ecosse.

Cette semaine laissera des souvenirs dans la tête de chacun : Ecossais et Français, et peut-être marquera le début de nouvelles amitiés.

Remercions le Seigneur pour tous ces jeunes qui ont eu le désir de servir et prions afin qu'ils continuent à grandir dans la connaissance de son amour et de sa grâce et prions pour que nos Eglises, ici et en Ecosse, soient source de joie et de bénédictions pour leurs concitoyens et communautés.

Christine KLING - pasteur proposant à Gif

Image (Quand été rime avec Ecosse)