Mission

La mission malgré les obstacles - les baptistes en Turquie

Image (La mission malgré les obstacles - les baptistes en Turquie)

On peut appeler la Turquie le berceau du Christianisme. Plusieurs des voyages missionnaires de l'apôtre Paul ont traversé le pays qui est la Turquie aujourd’hui, et les sept Églises de l‘Apocalypse (Ap. 2-3) se trouvaient là aussi. Aujourd'hui plus de 80% des près de 70 millions de citoyens turcs se disent musulmans et les chrétiens de toutes les Églises réunies ne représentent même pas 1% de la population.

Huit Églises baptistes turques forment ensemble l’Alliance Baptiste Turque. L'objectif principal de ce jeune réseau est la coopération et l’encouragement mutuel pour le témoignage devant tous les obstacles. Le président de l’alliance est Ertan Çevik, pasteur à Izmir (l’ancien Smyrne), et le pasteur Orhan Piçaklar, de Samsun (sur la mer Noire) joue un rôle important dans cette coopération.

L’histoire du pasteur Orhan

Image (La mission malgré les obstacles - les baptistes en Turquie) Il y a quelques années, Orhan a vu une annonce qui proposait un Nouveau Testament gratuit. Il en a fait la demande et un peu plus tard il a reçu un exemplaire de l'Évangile de Jean. Il était très impressionné par ce qu’il avait lu, mais ne connaissait personne dans sa ville qui puisse répondre à ses questions.

Plus tard, Orhan a déménagé dans une autre ville turque à cause de son travail et il continuait de lire le Nouveau Testament. Un jour, un collègue de travail lui a parlé de sa foi chrétienne et ils ont commencé à étudier la Bible ensemble. Bientôt un autre croyant les a rejoints et il les a invités à une Église chrétienne.

Quelques années plus tard, Orhan a été appelé à commencer une nouvelle Église sur la mer Noire, et lui et sa famille ont donc déménagé à Samsun (ville d'environ 500 000 habitants). Il a commencé à partager l'Évangile et a trouvé beaucoup de gens réceptifs, et les nouveaux croyants lui ont demandé de devenir leur pasteur.

Mais depuis que Orhan et sa famille sont à Samsun, ils connaissent de nombreuses attaques, des lettres et des mails qui les menacent, ainsi que des appels téléphoniques agressifs. Rien qu’une croix ou un autre symbole chrétien peut susciter la colère des extrémistes qui insultent violemment les assistants au culte. Il y a quelques années, Orhan a été pris en otage par un groupe d’extrémistes qui voulaient arrêter l'activité chrétienne, mais sans succès !

L’Église Agape

Ce fut le début de l'Église Agape à Samsun. Le groupe a ouvert un site web qui a attiré des milliers de visites. C’est une méthode vraiment efficace pour atteindre la population locale. L’Église de Samsun est comme une grande famille avec un fort lien spirituel qui unit les croyants. Ils se réunissent plusieurs fois dans la semaine, pas seulement le dimanche. Ils organisent régulièrement des cultes de baptêmes en plein air, dans un lac ou dans la mer Noire. La loi n’autorise aucun autre événement chrétien public, sauf pour des visites à des prisonniers, et depuis deux ans ils reçoivent de nombreuses demandes de visites de la part de prisonniers.

Image (La mission malgré les obstacles - les baptistes en Turquie)

Récemment, de nombreux réfugiés de Syrie, d’Iran et d’Afghanistan sont arrivés en Turquie et l'Église prend soin de certains d'entre eux par le biais de la distribution de nourriture, de couvertures, de charbon, etc. 

Image (La mission malgré les obstacles - les baptistes en Turquie) Après avoir fait des demandes pendant de nombreuses années, l’'Église a enfin reçu l’autorisation de construire son propre temple, et ce temple, construit dans un temps record, a été ouvert au public le 10 décembre 2017 (une partie de l’offrande de notre Congrès FEEBF a été affectée à cette nouvelle construction). De nombreuses personnes ont visité le nouveau temple pour poser des questions sur la foi chrétienne. D’autres personnes viennent grâce aux contacts personnels. Agape est la seule Église évangélique dans un rayon de six heures de route. Ils continuent le travail de formation des disciples qui sont parsemés à travers cette vaste région, et leur objectif est d’établir davantage d'Églises. La région desservie par l’Église compte plus de 7 millions d’habitants, et le Pasteur Orhan dit souvent : "Dans notre pays, chaque chrétien est un missionnaire et devrait être prêt à souffrir pour sa foi."

L'implantation d’une Église à Ordu

L'Église à Samsun est actuellement en train d’implanter une nouvelle Église dans la ville côtière d’Ordu, à 130 km à l’est de Samsun, où beaucoup de gens sont ouverts à l'Évangile. La majorité de ces personnes sont des réfugiés iraniens et ils se réunissent régulièrement pour une étude biblique et le culte. Orhan a formé un assistant pour diriger cette nouvelle Église. Voici ce que son assistant a écrit récemment "Environ 20 à 25 personnes fréquentaient les cultes avant Noël 2016 mais au début de 2017 de nombreux réfugiés iraniens sont arrivés dans la région et certains d'entre eux ont rejoint notre groupe. Nous avons commencé à accueillir plus de 70 personnes dans notre salle de 30 mètres carrés, et maintenant il y a deux cultes l’un après l’autre, et 2 études bibliques en semaine, ainsi que d’autres réunions en turc, en persan et en anglais."

Image (La mission malgré les obstacles - les baptistes en Turquie)

"Oui, nous nous avons beaucoup de travail avec les Iraniens, mais un certain nombre de Turcs nous rendent visite aussi. Souvent ce sont les Iraniens qui invitent leurs amis turcs à l’Église. Beaucoup de gens viennent et posent des questions. ll y a maintenant 150 personnes de différentes nationalités qui fréquentent l’Église. Le suivi est difficile, car les ouvriers sont peu nombreux. Un autre défi est que nous
travaillons souvent par traducteurs."

"Récemment deux Turcs ont fait profession de foi. Ils assistent aux réunions et lisent les Écritures eux-mêmes. Cet été nous avons baptisé 10 nouveaux croyants. Nous voyons un besoin urgent de dirigeants et sommes actuellement en train de former des croyants turcs et des Iraniens anglophones. Nous sommes très reconnaissants à notre Église mère à Samsun car ils fournissent beaucoup d’aide. Ils nous rendent visite tous les jeudis et ces visites, avec leurs prières, leur conseil et leur encouragement, nous aident beaucoup."

Merci de prier régulièrement pour les chrétiens en Turquie, car nous ne pouvons pas mesurer ce que peuvent faire vos intercessions !

Article tiré des nouvelles de la Fédération Baptiste Européenne et traduit par David BOYDELL