Construire l’Église ensemble

Défis et enjeux

Dieu, le Souverain éternel de l’Univers, est un constructeur par excellence et pour l’excellence. Nul doute pour moi en admirant les merveilles de la création, de l’infiniment grand à l’infiniment petit, pour reprendre une pensée du philosophe Pascal (1623-1662) ! Noël nous rappelle aussi que Jésus a accepté de vivre dans la famille d’un charpentier, métier, s’il en est, en lien étroit avec la construction…

Image (Construire l’Église ensemble)

Rien d’étonnant donc à ce que Dieu appelle ses enfants à participer à l’édification de ce qu’Il a de plus cher, son Église, que le Christ a aimée et pour laquelle le Christ s’est donné (cf. Éphésiens 5:25).

Consciente de cette belle mais exigeante responsabilité, notre Fédération a choisi d’engager, tout au long de l’année 2018, toutes nos communautés dans une réflexion autour de la thématique suivante : “Construire l’Église ensemble”.

En y portant une attention plus particulière, nous sommes surpris par la redondance dans ce slogan. En effet, “construire” c’est “assembler de manière ordonnée” ; “l’Église” est autrement appelée l’assemblée ; “ensemble” a la même racine étymologique qu’assembler.

Cette redondance renvoie à un principe fondamental de la vie chrétienne avec une insistance singulière sur le “Con” ou “Com”, “avec” en latin. COM-munion, COM-munauté, COM-passion, etc. En fait, on ne construit la communauté des croyants qu’AVEC d’autres ! Comme il est difficile d’être chrétien seul, il est aussi dangereux d’être Église seule. C’est la raison de notre volonté et de notre engagement fédératifs, basée sur le congrégationalisme qui caractérise l’ecclésiologie (manière dont on considère la réalité et l’organisation de l’Église) du baptisme. Si, dans la conception développée dans notre Fédération baptiste, le congrégationalisme reconnaît bien l’autonomie de l’Église locale, il encourage néanmoins à l’interdépendance entre tous permettant alors une efficace solidarité de missions et d’actions.

Image (Construire l’Église ensemble)

Pour construire, c’est-à-dire structurer ensemble, comme d’ailleurs pour instruire (structurer à l’intérieur), plusieurs fondamentaux sont nécessaires :

  1. La motivation à être ensemble, à savoir la Mission (cf. Matthieu 28:19-20). “Chaque baptiste, un missionnaire”

  2. L’enracinement ou les fondations que sont notre confession de foi et nos principes ecclésiastiques

  3. Le matériau, à savoir les pierres vivante que sont les personnes transformées par la grâce de Dieu et formées pour manifester cette même grâce. Chaque baptiste, un élève attentif et attentionné de la Parole de Dieu

  4. Le ciment solide de relations authentiques, honnêtes et respectueuses

  5. L’art et la manière qui consistent à vouloir mettre tout le monde à l’ouvrage, en valorisant chacun à travers le discernement communautaire, une culture toujours à entretenir

L’apôtre Pierre, dans sa première lettre, chapitre 2, versets 4 et 5, ne propose pas autre chose comme programme pour une Église vivante et qui veut honorer son propriétaire :

Approchez-vous du Seigneur, la pierre vivante rejetée par les hommes, mais choisie et jugée précieuse par Dieu. Prenez place vous aussi, comme des pierres vivantes, dans la construction du temple spirituel. Vous y formerez un groupe de prêtres consacrés à Dieu, vous lui offrirez des sacrifices spirituels, qui lui seront agréables par Jésus-Christ.

Napoléon Bonaparte aurait dit : “Les peuples passent, les trônes s’écroulent, l’Église demeure.” Permettez que j’ajoute à sa citation ceci : “… parce que bâtie sur la pierre d’éternité !”

Qu’en cette année 2018, Dieu nous fasse la grâce de savoir “Construire l’Église ensemble” !

Marc Derœux, secrétaire général

À signaler