COMMUNIQUÉ CNEF Jérusalem : L'UNESCO s'obstine à réécrire l'histoire

Le jeudi 13 octobre 2016, le lendemain de Yom Kippour, le Conseil exécutif de l'UNESCO a adopté une résolution sur Jérusalem-Est portée par des pays arabes, au nom de la protection du patrimoine culturel palestinien (24 pays pour, 26 abstentions dont la France et 6 contre : Allemagne, Estonie, Etats-Unis, Grande-Bretagne, Lituanie et Pays-Bas).

L'usage exclusif des termes arabes pour désigner les lieux saints de la Vieille ville a conduit Israël à dénoncer une négation du lien millénaire qui unit les juifs à ces lieux. Leur colère porte en particulier sur l'esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l'islam et site le plus sacré pour les juifs puisqu'il s'agit du Mont du Temple.

Découvrez la totalité du commuiqué de presse en pdf : CNEF-communique-decision-unesco-jerusalem-161027.pdfCNEF-communique-decision-unesco-jerusalem-161027.pdf
Taille : 263.2 ko